CHILI, Vérité et Mémoire
Le site de l'Association des ex-prisonniers politiques chiliens - France


    Projet international "EcoMemoria" en Ile de France

    Dans le cadre du 40° anniversaire du Coup d’Etat au Chili et de la mort de Salvador Allende,

    la Coordination "40 ans après" :

    ("Association d’Ex-Prisonniers Politiques Chiliens-France", "¿Dónde Están ? ’Uruguay) et "France Amérique Latine")

    a organisé de nombreuses activités et célébration en Ile de de France.

    Parmi celles-ci, notons la plantation d’arbres en souvenir d’un détenu-disparu et d’une détenue assassinée lors de la dictature.

    1- Gennevilliers, Hauts de Seine, le 9 novembre 2013

    2- Saint Denis, Seine Saint Denis, le 16 novembre 2013

    3- Île Saint Denis, Seine Saint Denis, le 6 septembre 2014

    =============================================================================================================================================

    A Gennevilliers, la cérémonie a été organisée

    par notre Association d’Ex-Prisonniersd Politiques Chiliens,

    le Comité local de France Amérique Latine

    et la Municipalité

    en commémoration de

    René MOLINA MOGOLLONES

    Cliquer pour voir la fiche que lui consacre "memoriaviva.com"


    Affiche apposée dans la ville :


    Le Maire de Gennevilliers, Jacques BOURGOIN, acccompagné de nombreux Elus,

    a prononcé un émouvant discours de solidarité,

    en rappelant l’histoire de cette Place Salvador Allende.


    Allocution de Ricardo Parvex, Vice-Président de notre Association :

    Au nom de l’Association d’Ex-Prisonniers Politiques Chiliens - France, nous voulons remercier Monsieur Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers, ainsi que les élus municipaux et les conseillers généraux pour leur aide et solidarité à l’égard du peuple chilien.

    Il y a au moins deux types de morts, celle des corps quand le cœur s’arrête de battre ; et celle où notre propre cœur s’arrête de battre pour l’autre. L’antidote pour cette dernière, c’est la solidarité et la mémoire. Mémoire qui, à ce moment-là, cesse d’être un simple concept pour s’incarner et devenir une profonde empathie, un engagement que ni le temps ni les circonstances ne peuvent effacer.

    C’est bien cela qui nous réunit en ce froid matin de novembre, 40 ans après le Coup d’Etat de septembre 1973, de la mort du Président Salvador Allende et de celle de tant de nos camarades, compatriotes et amis.

    Parmi ces camarades qui ne sont plus là, il y a une catégorie particulière, celles des détenus-disparus. Ceux que la dictature a voulu doublement punir en les effaçant de la vie comme s’ils n’avaient jamais existé. Pas de cadavre, pas de traces, pas de tombe… La punition que les anciens Grecs infligeaient aux pires criminels.

    Peine perdue pour les assassins. Ces camarades, amis et compatriotes vivent en nous autant ou plus que ceux dont nous pouvons fleurir les tombes. Simplement parce que, faute de sépulture nous les portons éternellement avec nous en luttant et en espérant le jour où nous pourrons connaître la vérité, juger et punir les assassins et honorer leurs sépultures ou l’endroit de leur dernier soupir. En attendant nous fleurirons des places, des parcs et des écoles en leurs noms pour transmettre un message d’espoir et de lutte.

    René Molina Mogollones est avec nous comme les sont les milliers et milliers de camarades assassinés et détenus-disparus.

    Compañero René Molina Mogollones PRESENTE !

    Compañeros détenus-disparus PRESENTE !

    Compañero Salvador Allende PRESENTE !

    AHORA Y SIEMPRE !


    Le Maire fait alors procéder au dévoilement de la plaque

    par Renata MOLINA ZUÑIGA, fille du Disparu

    et Martine MONSEL, Maire-Adjointe du Quartier :

    L’arbre de René MOLINA MOGOLLONES :

    Cet arbre est le premier de la Place Salvador Allende en cours de restructuration

    =============================================================================================================================================

    =============================================================================================================================================

    A Saint-Denis, la cérémonie a été organisée

    par notre Association d’ex-Prisonniers Politiques,

    l’Association "Casa Chile"

    et la Municipalité

    en commémoration

    de Marta UGARTE ROMAN

    Cliquer pour voir la fiche que lui consacre "memoriaviva.cl"


    Feuillet distribué dans le Quartier Cliquer sur la vignette pour lire le texte

    PDF - 846.4 ko

    Affiche apposée dans la Ville :


    Le Maire de Saint Denis, Monsieur Didier PAILLARD,

    entouré de plusieurs adjoints et de membres d’un atelier de dessin qui a décoré la place

    a souligné la solidarité sans faille de Saint Denis envers la Communauté Chilienne.


    Monsieur Jean BELLANGER, Secrétaire de l’UL-CGT a souligné

    l’actualité des luttes des jeunes chiliens dans la continuité de celles de l’Unité Populaire.


    Allocution de Héctor VASQUEZ, Président de l’Association :

    Chers camarades et amis, Nous remercions l’amitié et la solidarité que Monsieur le Maire de Saint Denis et son Conseil Municipal nous font à l’occasion de cet acte de mémoire et de lutte. Notre association d’Ex Prisonniers Politiques Chiliens en France, ainsi que la communauté chilienne de France n’ont jamais oublié le nom et l’exemple de la camarade MARTA UGARTE, dirigeante communiste arrêtée, torturée, assassinée et lancée à la mer par les sbires de la dictature militaire pinochétistes. Résistante, rebelle et femme communiste, cela faisait trop pour une tyrannie qui essayait de mettre au pas un peuple et ses dirigeants. Mais ces vaillants soldats ont toujours agit dans l’ombre et n’ont jamais voulu répondre de leurs crimes. La lâcheté et la couardise ont toujours été leur signe distinctif. Pour cette raison leur méthode préférée a été la disparition de leurs victimes et le refus, la négation et le mensonge lorsque les familles, la justice et le pays tout entier leur demandaient de comptes. Même morte Marta Ugarte a continué d’agir contre la dictature et ses assassins. Son corps, comme celui de centaines d’autres camarades, lancé dans les profondeurs de l’océan, a trouvé moyen d’émerger à la surface et s’échoué sur une plage. Elle démasquait ainsi, depuis les confins de la mort, l’une des méthodes les plus brutales de la répression et mettait à jour l’inimaginable sauvagerie de la dictature. Marta n’est qu’une parmi de tant d’autres victimes de cette tyrannie. Elle n’est qu’une de plus parmi tant de camarades communistes, socialistes, de la Gauche Révolutionnaire et progressistes en général assassinés par la dictature. Cependant son cas nous touche particulièrement et c’est la raison pour laquelle nous avons voulu mettre toute notre énergie militante pour organiser cet hommage de souvenirs et de combat. Si un jour vos pas vous amènent au bord de la mer australe vous entendrez les vagues prononcer le nom de Marta et les mouettes répondre que son souvenir continue à vivre dans les profondeurs de l’Océan exactement comme elle vit dans le cœur de son peuple.

    ¡Compañera Marta Ugarte, Presente !

    ¡Compañeros Détenus-disparus Presente !

    ¡Camarada Salvador Allende, Presente !

    ¡AHORA Y SIMPRE !

    ¡AHORA Y SIEMPRE !

    ¡AHORA Y SIEMPRE !


    Article du Journal de Saint-Denis :


    L’arbre de Marta UGARTE dont la plaque est dévoilée par le Maire et les enfants de l’atelier de dessin :

    Plaque provisoire

    =============================================================================================================================================

    =============================================================================================================================================

    A l’Ile Saint Denis, la cérémonie a été organisée

    par notre Association d’Ex-Prisonniersd Politiques Chiliens,

    la Municipalité, la Communauté d’Agglomérations "Plaine Commune" et la Région d’Île de France

    à l’occasion de l’inauguration de l’Esplanade Danielle Mitterrand

    en commémoration de

    José POBLETE ROA, chilien et Gertrudis HLACZICX, Argentine

    Cliquer pour voir la fiche que lui consacre "memoriaviva.com"


    Invitation distribuée dans la Ville :

    Feuillet distribué dans la Ville et sur place : Cliquer sur la vignette pour lire le texte

    PDF - 328.1 ko

    JPG - 133.1 ko
    Une partie de l’assistance

    Discours des Autorités Locales :

    JPG - 112.4 ko
    Discours des Autorités Locales

    Discours de M. Ricardo Parvex, Vice président de l’Association d’ex Prisonniers Politiques Chiliens-France à l’occasion de l’inauguration de l’Esplanade Danielle Mitterrand et de la plantation d’un arbre en souvenir des époux Poblete-Hlaczik, détenus-disparus sous la dictature argentine.

    M. Le conseiller régional, Monsieur le Président de la Fondation France Libertés, Monsieur le Président de Plaine Commune, Monsieur le Maire de l’Ile Saint Denis. M.M. les élus, chers amis et camarades,

    Cette année 2014 est chargée de souvenirs et d’images historiques qui nous rappellent les grands moments de l’Histoire : début de la Grande guerre de 1914-1918 ; Débarquement allié en Normandie, Libération de Paris…Tous ces événements historiques furent aussi dramatiques et pleins de douleurs et de souffrances. Le sang, la sueur et les larmes annoncés par Winston Churchill. Chacun de ces hauts faits d’armes a eu ses protagonistes, ses héros et ses martyrs. Nous ne connaissons que peu de noms de ces acteurs et encore moins de ce que ces noms représentaient en tant qu’histoires personnelles. C’est le propre de l’Histoire, oublier des vastes majorités d’hommes et de femmes qui l’ont rendue possible. Pourtant, ce sont les grandes communautés humaines et pas seulement les héros qui ont fait et qui continuent à faire l’Histoire. Nonobstant, même si ce sont les masses qui la construisent il y a toujours ci et là des personnalités, des individualités et des protagonistes essentiels, parfois irremplaçables pour orienter les cours des événements. Ce matin nous sommes réunis ici pour poser deux gestes de la vie citoyenne : • Exprimer notre reconnaissance et gratitude à l’un de ces êtres d’exception • Accomplir notre devoir de mémoire pour deux de ces méconnus dont l’Histoire ne retiendra le nom que si nous faisons tout pour les graver quelque part dans la cité.

    En effet, nous voulons honorer et exprimer notre plus profonde reconnaissance à une des ces personnalités qui ont poussé la voiture de l’Histoire pour rendre la vie des femmes et des hommes plus vivable, plus juste, plus digne ; nous parlons de Madame Danielle Gouze-Mitterrand. Jeune résistante, militante des causes justes, engagée pour la planète et la défense de ses biens collectifs, toujours complice des humbles contre l’oppression des puissants. Nous, les opposants et les victimes des dictatures latino-américaines, nous en savons quelque chose de son inébranlable sens de l’équité et de sa solidarité aussi courageuse qu’efficace. Ne craignant jamais la raison d’Etat, déjouant souvent les hypocrisies diplomatiques et les faux-semblants protocolaires, menant jusqu’au bout la défense de ses valeurs démocratiques, laïques et républicaines.

    Dans le cadre du projet Eco-mémoire international créé pour maintenir vivante la mémoire des victimes des dictatures du Cône sud de l’Amérique latine (Argentine, Chili et Uruguay) nous allons planter un arbre, en hommage à José Liborio Poblete Roa et à son épouse Gertrudis Hlaczik détenus et disparus avec leur fille de 8 mois à Buenos Aires en novembre 1978. Pour nous c’est une joie et un motif de fierté que cet arbre, cette pousse de vie s’élevant vers les hauteurs pour défier l’oubli et l’ingratitude se trouve dans un endroit qui porte ce nom protecteur, symbole de la solidarité internationale. Nos plus sincères remerciements à Mme Béatrice Néhemie, directrice de cabinet du Maire de l’Ile Saint Denis et au camarade Alejandro Leon-Salinas et sa famille.

    JPG - 130.8 ko
    Discours de Ricardo Parvex

    Plaque avant son inauguration :

    Découvrement de la Plaque :


    L’arbre de José et Gertrudis : Un chène aztèque

    =============================================================================================================================================

URL : http://chiliveriteetmemoire.org/spip.php?article365